Le Ballonnement, un lointain souvenir

 




En fin de repas, c’est la même rengaine : vous devez déboutonner votre pantalon… Vous avez la désagréable sensation d’être engoncé et votre ventre est gonflé comme une baudruche ! Le gonflement de votre abdomen provoque inconfort, douleurs et émissions de gaz involontaires tels que les rots ou flatulences… Ces symptômes peuvent représenter un réel handicap lorsqu’ils sont très fréquents. Alors, comment y remédier ?

Phénomène bien connu, le ballonnement est provoqué par l’accumulation de gaz lors de la digestion, entraînant une distension de l’abdomen. Quatre phénomènes peuvent être à l’origine de ce désagrément. Pour chacun de ces problèmes, une solution existe.

• Évidemment, certains aliments sont à proscrire car leur fermentation importante est responsable d’une accumulation accrue de gaz dans notre tube digestif. Les choux, haricots secs, navets, oignons, oeufs, produits laitiers, viandes et poissons gras, de même que les fruits et légumes en grandes quantités sont à éviter et à ne pas associer.

• Les repas engloutis trop rapidement entraînent la déglutition d’une trop grande quantité d’air et amplifient le phénomène de ballonnement. Prenez le temps, mastiquez lentement et le travail de digestion s’en verra facilité. Par ailleurs, supprimez les boissons gazeuses de vos repas, car elles apportent du gaz supplémentaire.

• Une perturbation de la flore intestinale (antibiotiques, virus, stress, fatigue, malbouffe, mauvaise hygiène de vie…) peut créer des troubles digestifs et générer des ballonnements. L’équilibre fragile de notre flore est à surveiller et à entretenir tout au long de notre vie car ses bénéfices sont multiples : elle favorise la digestion, procure une immunité optimale, limite l’absorption des toxines que nous ingérons, participe à l’équilibre émotionnel …

• La fatigue et la paresse de nos organes digestifs peuvent être à l’origine d’une digestion lente. Ce phénomène ralentit le mouvement de la paroi intestinale, appelé « péristaltisme », et la progression des aliments tout au long du système digestif. Ceux-ci restent donc plus longtemps dans l’intestin, provoquant une fermentation excessive. De plus, les enzymes digestives sécrétées en trop faible quantité par le foie, le pancréas et la vésicule biliaire accentuent la fermentation. Il est donc utile de stimuler nos organes digestifs avec des plantes (boldo, fenouil, fumeterre…) et huiles essentielles (basilic, menthe poivrée, estragon…) lorsque le besoin s’en fait sentir. L’utilisation de charbon et d’argile est aussi recommandée : absorbant les gaz intestinaux comme une éponge, leur effet est spectaculaire et quasi immédiat.

Cet article a été rédigé par : Maxime DENOTTE Docteur en Pharmacie

Voici les produits que nous pouvons vous proposer :

Sa formule renforcée en aloe vera, guimauve et orme rouge aux propriétés digestives, va favoriser la digestion et soulager les troubles digestifs et spasmes

 


Complément alimentaire qui intègre 6 préparations de plantes et une souche bactérienne (Lactobacillus acidophilus). Sa formule contient également de la Rhubarbe pour sa contribution au fonctionnement normal des intestins.

NUTRI'SENTIELS BIO Charbon Végétal Activé 40 gélules