Bandeau

Articles récents

Régime amaigrissant & nécessaires Protéines


Le poids en trop est toujours dû à un excès d’apport calorique par rapport aux besoins de notre corps. malheureusement, notre métabolisme ne sait pas éliminer spontanément cet excès inutile, il va donc le stocker, ce qui va progressivement nous faire prendre du poids.


Comment maigrit-on ?
Pour perdre du poids, il faut TOUJOURS faire un régime alimentaire qui apporte au moins 30% de calories en moins par rapport à notre alimentation habituelle. Le sport (sauf à le pratiquer de façon extrêmement intensive) ne fait pas maigrir directement mais d’une façon générale l’activité physique est toujours recommandée car elle facilite la perte de poids en diminuant la résistance à l’insuline.

Réduire l’apport calorique
Le régime hypocalorique doit toujours se faire au détriment des sucres et des graisses, mais en respectant de façon impérative les apports protidiques (protéines). Les apports recommandés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour une alimentation habituelle sont d’environ 50/55 % de sucres, 35/40 % de graisses et 10/15 % de protéines. Ainsi les besoins journaliers en protéines sont de 1,1 g à 1,3 g par kilo de poids idéal soit entre 60 et 90 g.

Pourquoi faut-il préserver les apports protéiques ?
Parce que tous nos organes, la peau, les muscles, les os, sont fabriqués à partir de protéines constituées elles-mêmes d’acides aminés tel un mur est constitué de briques. Les acides aminés que nous utilisons pour fabriquer nos protéines ne sont apportés que par l’alimentation et leurs carences sont responsables de graves désordres. Les conséquences de régimes tels la soupe aux choux ou uniquement composés de fruits et légumes ou tout simplement mal équilibré en protéines sont multiples à terme :
 • Fonte musculaire (disgracieuse) • Altération de la peau (rides) et des cheveux (fragilité) • Diminution de l’efficacité immunitaireFatigue...

La solution Toujours respecter ce minimum de 60 à 90 g par jour (fonction du poids idéal) apportés principalement par les protéines animales ; viandes, chairs de poissons, produits laitiers et végétales ; céréales, légumineuses…avec une attention particulière aux graisses et sucres cachés pouvant diminuer fortement l’efficacité de votre régime.
L’autre solution Utiliser pour compléter votre régime des poudres de protéines de lait très pauvres en sucre et en matières grasses permettant ainsi de contrôler sans effort et de façon efficace vos apports caloriques.
Une précision importante Utiliser, dans le cadre d’un régime équilibré, des protéines sous forme de sachets n’a rien à voir avec la diète hyperprotéinée, régime lui aussi (heureusement) protégé par des protéines mais dont le niveau d’apport calorique particulièrement bas sur de longues périodes a pour conséquence une cétose qui peut avoir des conséquences importantes et entraine le plus souvent des reprises de poids rapides et importantes.




Article rédigé par :
DOCTEUR PIERRE MARC SCHIEPAN
Ancien professeur associé en micronutrition

Arthrose: On fait le point sur la pathologie !

Vous vous sentez rouillé au réveil ? Vous grimacez dès le saut du lit et dans vos activités quotidiennes à cause de douleurs aux genoux, aux mains, aux hanches ou aux pieds ? Comme plus 11,3 millions de Français, vous souffrez peut-être d’arthrose..

L'ARTHROSE, C’EST QUOI EXACTEMENT ?
C’est le résultat d’un déséquilibre du maintien de la structure du cartilage et sa destruction par des enzymes sécrétées en excès. Lorsque le cartilage ne se reconstitue pas assez vite, il va progressivement s’amincir et ne pourra plus jouer son rôle. Les os vont alors frotter l’un contre l’autre, provoquer des douleurs et endommager les structures qui les entourent.

DU CARTILAGE ?
Le cartilage est un tissu qui recouvre la surface des os au niveau des articulations. Il joue le rôle d’un roulement à billes et d’un amortisseur entre les extrémités osseuses. Les cartilages sont donc sollicités à chacun de nos mouvements et de nos efforts, tout au long de la vie. Problème : ils sont dépourvus de nerfs et de vaisseaux. À l’âge adulte, ils se régénèrent donc peu et cicatrisent difficilement.
Le cartilage joue le rôle d’un roulement à billes et d’un amortisseur.

LES PRINCIPAUX SYMPTÔMES !
→ DOULEUR LOCALISÉE.
→ GÊNE ET/OU PERTE DE LA FONCTION ARTICULAIRE.
→ DOULEUR MÉCANIQUE AVEC PÉRIODES INFLAMMATOIRES (poussées inflammatoires).
→ DIFFICULTÉ À RÉALISER DES GESTES SIMPLES.
→ AMPLITUDE DES MOUVEMENTS LIMITÉE.
→ GONFLEMENT DE L’ARTICULATION.
→ DÉFORMATION DE L’ARTICULATION (bosses osseuses).
→ PERTE DE FORCE.
→ DOULEUR OU RÉVEIL NOCTURNE


L'arthrose est un processus naturel qui peut se déclarer à partir de 40 ans, avec une prédominance chez les femmes

Des facteurs de risque peuvent accélérer la maladie ou favoriser son apparition comme des antécédents traumatiques ou l'utilisation excessive de l’articulation, le vieillissement, les antécédents familiaux, génétiques et/ou d’intervention chirurgicale, certaines activités professionnelles, le surpoids, la ménopause, le sport de haut niveau ou intensif…

À NE PAS CONFONDRE !
ARTHROSE VS ARTHRITE
Si les deux maladies appartiennent à la famille des rhumatismes et entraînent toutes les deux des douleurs articulaires souvent invalidantes, elles ont des causes et donc des traitements bien différents. L’arthrite peut avoir une origine infectieuse, immunitaire ou métabolique. L’arthrose est quant à elle une pathologie dite mécanique.

SON ÉVOLUTION…
ARTHROSE DÉBUTANTE : Le point de départ de l’arthrose est lié, nous l’avons vu, à une dégradation du cartilage articulaire. Dans un premier temps, la lésion est superficielle et limitée à une petite surface (environ 2 cm2). Peu après, on observe (à la radiographie) les premières altérations osseuses sous le cartilage lésé.

ARTHROSE SÉVÈRE : Au stade avancé de l’arthrose, l’usure du cartilage est complète : l’os frotte directement contre l’os qui lui fait face. À la radio, on observe clairement que l’os est plus dense et plus dur. Sur les bords de l’articulation, des excroissances se forment. On parle d’éperons osseux (ou ostéophytes), qui conduisent à un élargissement de l’articulation

À RETENIR ! Le stade sévère de l’arthrose se manifeste généralement plusieurs années après le stade débutant. De nombreux patients se trouvent donc au stade intermédiaire : les altérations sont plus importantes qu’au début de la pathologie, mais moindres qu’au stade sévère.


L’arthrose est une maladie héréditaire.
(Vrai & faux !)
Les études montrent qu’il existe une prédisposition à l’arthrose des doigts ou lorsque la maladie touche plusieurs articulations en même temps. D’autres études sont en cours pour explorer la piste génétique de la maladie.

Faire craquer ses doigts augmente le risque d’arthrose.
(Faux !)
Si cette habitude peut être agaçante pour l’entourage, aucune étude scientifique n’a prouvé que faire craquer ses articulations favorise le développement de l’arthrose.

La pluie réveille l’arthrose.
(Faux !)
Le taux d’humidité dans l’air n’a aucune influence sur les symptômes de l’arthrose. En revanche, le stress et la fatigue peuvent amplifier et accélérer le phénomène.

En cas d’arthrose, il faut éviter l’exercice physique.
(Vrai & faux !)
L’exercice est vivement recommandé, sauf lors des poussées très douloureuses. Lorsqu’elle est adaptée à vos capacités et qu’elle respecte les mouvements naturels des articulations, l’activité physique améliore la mobilité et contribue à estomper les douleurs.

L’alimentation a un impact sur les crises d’arthrose.
(Vrai !)
Modifier son alimentation est intéressant dans tous les cas de figure. Une étude a montré qu’en cas d’arthrose du genou ou de la hanche (les articulations portantes), la perte de poids soulage nettement les douleurs en trois mois.
Au-delà du poids lui-même, perdre de la graisse corporelle est intéressant, quelle que soit la zone atteinte, car les tissus adipeux produisent des hormones inflammatoires qui intensifient ou provoquent des inflammations.





Grève des Pharmacies du 30 Mai : Ce qu’il Faut Savoir




Le 30 mai, les pharmacies à travers la France font fait grève pour protester contre plusieurs réformes proposées par le gouvernement. Cette mobilisation a eu un impact significatif, tant pour les professionnels de santé que pour les patients. Mais quels sont les enjeux de cette grève, et pourquoi les pharmaciens descendent dans la rue ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Les Raisons de la Grève

Les pharmaciens ont décidé de faire grève pour plusieurs raisons :

Réformes Tarifaires : Le gouvernement propose de réviser à la baisse certains tarifs de remboursement des médicaments. Les pharmaciens craignent que cela réduise leurs marges et mette en péril la viabilité économique de leurs officines, particulièrement celles situées en zones rurales.

Désertification Médicale : Les pharmaciens jouent un rôle crucial dans les zones sous-médicalisées. La réduction des marges pourrait forcer certaines pharmacies à fermer, aggravant ainsi la désertification médicale.

Charge de Travail : Avec la multiplication des tâches administratives et le rôle accru dans la vaccination et la prévention, les pharmaciens se sentent surchargés. Ils demandent une reconnaissance et une rémunération à la hauteur de leurs nouvelles responsabilités.

Nouveaux Rôles : Le projet de loi propose d’élargir les compétences des pharmaciens, notamment en matière de prescription de certains médicaments. Si cette mesure est bien accueillie, elle nécessite des ajustements et des ressources supplémentaires pour être mise en œuvre efficacement.

Les Implications pour les Patients

Pour les patients, la grève du 30 mai signifie des pharmacies fermées ou des services réduits. Bien que les pharmacies de garde assurent une continuité des soins, certaines personnes peuvent rencontrer des difficultés pour accéder à leurs médicaments habituels ou obtenir des conseils pharmaceutiques.

Cependant, cette grève met en lumière l'importance du rôle des pharmaciens dans le système de santé français. Leur mobilisation rappelle que derrière chaque ordonnance, il y a un professionnel de santé engagé dans la prévention, le traitement et le suivi des patients.

Notre Engagement

En tant que parapharmacie et pharmacie en ligne, nous soutenons nos confrères pharmaciens dans leur lutte pour des conditions de travail équitables et une reconnaissance adéquate de leur rôle. Nous comprenons les défis auxquels ils sont confrontés et l'importance de leur présence, notamment dans les zones rurales et sous-médicalisées.

Nous restons à votre disposition pour vos besoins , en garantissant des services de qualité et une livraison rapide pour assurer votre bien-être au quotidien.

Conclusion

La grève des pharmacies du 30 mai est un appel à l'action pour garantir la pérennité et la qualité du service pharmaceutique en France. Il est crucial de soutenir nos pharmaciens dans cette période de changement et de réforme, afin qu'ils puissent continuer à offrir un service essentiel à la population.

L'Équipe de Prado Mermoz

L’érythème fessier du nourrisson, c’est quoi ?



Après un parcours de sage-femme en clinique puis en libéral, Christine Bellotto a intégré l‘équipe de conseillères de la Pharmacie Agnès Praden. Cela lui a permis d‘avoir un contact enrichissant et de confiance avec les parents qui sont à la recherche de conseils. Répondre à leurs besoins, bien souvent urgents, tout en les rassurant est une priorité.



Qu’est ce que l’érythème fessier du nourrisson ?
C’est une inflammation cutanée causée par des selles acides au moment des poussées dentaires, de la diversification alimentaire ou par une peau fragilisée par des substances irritatives. Je conseille dans un premier temps de changer bébé le plus souvent possible, les couches souillées favorisant la macération et accentuant les lésions. Les règles de base sont primordiales : changer bébé après chaque tétée, ≈ 7 fois par jour, la toilette s’effectuant d‘avant en arrière, du plus propre vers le plus sale.

Quels sont les produits à privilégier ?
Privilégiez des produits naturels simples, savons à ph neutre et coton car la peau d’un bébé est très fine. Appliquez des crèmes à base d‘oxyde de zinc et de cuivre telle que Dermalibour (A-derma) et de la pâte à l’eau favorisera une cicatrisation et une réparation rapide. En cas de fort suintement, les formules en spray s’avèrent efficaces.

Avez-vous d’autres recommandations ?
Laisser les fesses de bébé à l‘air le plus souvent possible favorise la guérison. Les couches sans parfum, sans parabènes, sans dérives pétrochimiques sont essentielles. Les couches sans chlore et sans latex sont à privilégier. Le choix de la taille des couches n‘est pas anodin, il faut éviter les couches trop petites et ne pas lesserrer afin de faire circuler l‘air. Après chaque conseil, j‘insiste pour avoir un retour de l’évolution. Mon souhait étant de voir des parents sereins et rassurés.

CHRISTINE BELLOTTO, SAGE-FEMME

Crème protectrice Dermalibour+ 100ml A-DERMA
Crème protectrice pour les peaux irritées et/ou
agressées, des bébés, enfants et adultes.

 Bébé Spray Change Eryteal 3 en 1 vaporisateur 75ml KLORANE

KLORANE Bébé - Crème change bio 100ml et/ou
agressées, des bébés, enfants et adultes.