La levure de riz rouge



La levure de riz rouge 

La levure (Monascus purpureus) dont il est ici question est un champignon microscopique cultivé sur du riz. Elle contient un pigment possédant une teinte rouge prononcée.
C’est donc la levure qui est rouge et non le riz.



L'athérosclérose est à l'origine de la plupart des maladies cardio-vasculaires et donc elle est de loin la première cause de mortalité au niveau mondial,

A l’officine notre rôle de pharmacien est d’aider le patient  dans son quotidien.
Lors de demandes concernant des problèmes d’hypercholestérolémie nous dirigeons notre conseil diététique sur la levure de riz rouge car les mesures hygiéno-diététiques sont les premières intentions à entreprendre dans ce cas.
en effet le conseil de la levure de riz rouge présente une alternative diététique efficace avant la prise de statines  hypocholestérolémiantes de synthèse.


Les suppléments de levure de riz rouge sont fabriqués à partir d’une souche spécifique de levure (Monascus purpureus Went) et normalisés de manière à renfermer un certain pourcentage de monacolines.
Ces monacolines sont ni plus ni moins que des statines naturelles, c’est-à-dire des substances qui inhibent la synthèse du cholestérol.
La principale monacoline de la levure de riz rouge (la monacoline K) est chimiquement identique à la lovastatine, un médicament de synthèse classique prescrit en cas d'hypercholestérolémie. À l’origine, ce médicament était d’ailleurs extrait d’une levure (Monascus ruber).

De plus, des études menées chez des diabétiques de type II ont montré que la levure de riz rouge avait de nombreux effets bénéfiques. Elle agirait aussi dans le traitement et/ou la prévention de certains cancers, des attaques cérébrales, dans l’ostéoporose, dans la maladie d’Alzheimer et d’autres démences, et enfin, dans les dégénérations maculaires.
Aujourd’hui les produits qui sont sur le marché ont des taux différents en monacolines, et la plupart sont enrichis en Co enzyme Q10 . En effet les monacolines entrainant une baisse de la production de Co-enzyme Q10 par l'organisme, il est nécessaire en cas de traitement au long cours de compenser cette diminution de Co-enzyme Q10 par un apport journalier en complément.

- Levure de riz rouge: 1200 à 5000 mg/jour. Le plus souvent 2400 mg/jour pendant 8 à 24 semaines

- Monacoline K: 5 à 20 mg/jour pendant 8 à 24 semaines.

1) Structure du cholestérol :




a) Valeur normale :


- cholestérolémie totale : 4,1 à 6,2 mmol/L = 1,5 à 2,5g/L - LDL inferieur à 1,10 mmol/L- HDL supérieur à 1 mmol/L

b) Mécanisme d’action:


Première étape :

Inhibition de la HMG CoA réductase : cette inhibition est compétitive et spécifique ; c’est à dire qu’elle a une action directe. Dans son processus, la HMG CoA réductase catalyse la première étape de la synthèse hépatique du cholestérol.

Deuxième étape :

Diminution du pool de cholestérol dans l’hépatocyte par action d’une protéase qui entraine la libération, à partir du réticulum endoplasmique, d’un facteur de transcription SREBP. Ce facteur, en passant dans le noyau de l’hépatocyte, va se fixer sur la séquence SRE de l’ADN.

Ce processus va entrainer une modification génétique de l’hépatocyte, avec pour conséquences :

une altération du gène codant pour HMG CoA réductase une altération du gène codant pour le R-LDL, qui se traduit par une

augmentation du nombre de récepteurs LDL à la surface des hépatocytes. Il s’en suit une augmentation de la captation du LDL circulant et une diminution du LDL-cholesterol circulant.

Il résulte de ces mécanismes une propriété pharmacologique : la diminution du LDL cholestérol va entrainer une diminution des triglycérides plasmatiques et une augmentation du HDL cholestérol.L’effet des statines sur le LDL cholestérol est majoré par la cholestyramine




Ce processus va entrainer une modification génétique de l’hépatocyte, avec pour conséquences :

-­ Une altération du gène codant pour HMG-CoA-réductase-une altération du gène codant pour le R-LDL, qui se traduit par une

augmentation du nombre de récepteurs LDL à la surface des hépatocytes. Il s’en suit une augmentation de la captation du LDL circulant et une diminution du LDL-cholesterol circulant.

Il résulte de ces mécanismes une propriété pharmacologique : la diminution du LDL cholestérol va entrainer une diminution des triglycérides plasmatiques et une augmentation du HDL cholestérol.L’effet des statines sur le LDL cholestérol est majoré par la cholestyramine


2) Rôle du CoenzymeQ10:

Antioxydant cessaire à la production d’énergie par les cellules• Maintien des capacités de travail et d’effort musculaire







Parce que ce composé est ubiquitaire et qu’il a une structure quinonique, on l’a baptisé Ubiquinone. Parce qu’il présente dans sa structure 10 unités isoprène, on l’a aussi appelé Coenzyme Q10.

Synthèse du Co-enzyme Q10.Le CoQ10 doit être supplémenté à raison de 80 à 200 mg par jour, pendant 1 à 6 mois, le plus souvent 100 mg/jour.
Le puissant effet des statines (et donc de la lovastatine) au niveau de l’intermédiaire mévalonate est malheureusement non spécifique. Il en résulte l’inhibition en parallèle d’un certain nombre de substances non stéroïdes à structure isoprénoïde, dont le coenzyme Q10. La diminution ainsi induite du taux de coenzyme Q10 entraîne des troubles tels que les myopathies. De fait, une supplémentation en coenzyme Q10 éviterait ces myopathies induites par la lovastatine.

3) Les effets indésirables:

Ils  existent mais restent néanmoins limités : maux de tête, vertiges, brûlures d’estomac, flatulences, inconfort abdominal, allergie.
Des douleurs musculaires ainsi qu’une fatigue, sont généralement observés dans le cadre d’une prise élevée de levure de riz rouge. Néanmoins, l’utilisation de la levure de riz rouge reste équivalente à celle de la lovastatine puisque cette dernière est présente dans l’extrait de riz fermenté. Les effets indésirables relatifs à la lovastatine « médicamenteuse » peuvent donc apparaître lors de la prise de levure de riz rouge, et l’on pourrait encore observer d’autres effets indésirables supplémentaires tels que: une dyspepsie, des douleurs abdominales, une constipation et une vision floue.

4) Contre-indications:

La présence de lovastatine dans la levure de riz rouge induit les mêmes contre-indications que celles relatives au Mevacor®. L’utilisation de la levure de riz rouge est donc contre-indiquée chez les personnes souffrant de troubles hépatiques ou de troubles rénaux, chez les femmes enceintes ou allaitant, chez les personnes présentant une infection concomitante, chez celles ayant subi une transplantation d’organe ou une récente hospitalisation, et enfin, chez les personnes dont l’âge est inférieur à 20 ans. Son utilisation est également contre-indiquée en association avec d’autres médicaments hypocholestérolémiants.

5) Intéractions:

La levure de riz rouge présentera donc les mêmes interactions alimentaires et médicamenteuses que celles des statines. La consommation d’alcool ne devra pas dépasser plus de 2 verres par jour. Le jus de pamplemousse, en raison de son effet d’inhibiteur enzymatique, devra être évité : l’interaction conséquente aboutirait à un ralentissement du métabolisme (via le cytochrome P 450) de certains médicaments dont les statines. Les fibres, les pectines, le son et l’avoine devront également être évités.

6) Conclusion:

L’athérosclérose est une pathologie importante car elle touche toute les populations, que ce soit dans les pays industrialisés ou dans les pays en voie de développement, même si avec une incidence différente. Les complications de l’athérosclérose sont responsables des deux premières causes de mortalité dans le monde. Les cardiopathies ischémiques concernent environ 6 millions de décès par an, et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) plus de quatre millions. Ces deux causes représentent à elles seules plus de 20 % des décès. Les médecins sont avertis des risques. La prise en charge du patient atteint d’hypercholestérolémie doit se faire aussi bien chez le médecin qu’à l’officine. Le rôle du pharmacien est de conseiller les patients à l’officine avec des mesures hygiéno-diététiques dans un premier temps, puis si besoin, d’accompagner le régime par la prise de complément alimentaire comme la levure de riz rouge.
La bonne collaboration entre médecin et pharmacien va permettre une meilleure prise en charge du patient, et ce dernier ne s’en sentira que plus rassuré. La levure de riz rouge est la meilleure alternative dans le traitement d’hypercholestérolémie avant la prise de statines synthétiques. Les essais cliniques effectués avec la levure de riz rouge dans des populations différentes ont prouvé que la prise de ce complément alimentaire permettait une stabilisation du taux de cholestérol, et même une diminution de ce taux. La prise de levure de riz rouge, statine naturelle ayant le même mode d’action que les statines synthétiques, a amélioré le quotidien des patients, car étant employée à des doses moindres que les statines médicamenteuses, ses effets indésirables en sont d’autant diminués et donc moins ressentis par le patient. On peut conseiller en plus une association au Co-enzyme Q10 pour diminuer les effets indésirables de la levure de riz rouge.


Jean-Yves
Docteur en pharmacie.


Visitez notre site de vente en ligne
http://www.parapharmacie-et-medicament.com